MEIRS a multiplié par 5 sa production de défauts artificiels

De 2010 à 2015 la production moyenne journalière de défauts artificiels est passée de un par jour à cinq par jour, toute catégorie confondue (entailles, trous à fond plat, génératrices, défauts spécifiques).

Pour répondre à la demande croissante en préservant un service rapide, MEIRS a renforcé progressivement ses capacités et peut s’appuyer aujourd’hui sur un parc adapté de machines d’électroérosion et de micro-électroérosion.
Une démarche de formation interne continue permet aujourd’hui de pouvoir mobiliser, en journée ou en horaires décalés, 3 techniciens sur ces travaux délicats.

Certifiée ISO 9000 et bénéficiant d’agréments spécifiques, MEIRS intègre l’exigence de contrôle proposant une rédaction détaillée et si besoin commentée de ses PV permettant, le cas échéant, d’expliciter les méthodes employées.

Des dimensions caractéristiques de 50 µm sont maîtrisées avec une précision inférieure à 5 µm, contrôlée avec une chaîne de mesure régulièrement vérifiée et calibrée en référence à un micromètre-objet certifié par le LNE.